FPO-Anguille

Le Duché d’Anguilles

Les Îles Pirates

Langue parlée : 
On peut y retrouver toutes les langues du monde connu.

Écologie : 
Les Îles Pirates, aussi connues sous le nom de Duché d’Anguille, sont composées d’un chapelet d’îles volcaniques très fertile présentant une végétation tropicale luxuriante. Les trois îles principales, abritant des volcans peu explosifs et actifs, sont entourées d’une demi-douzaine de petites îles périphériques habitables, de quelques rares atolls et d’une multitude d’îlots rocheux qui émergent au gré des marrées. Le relief est aigu en pic déchiré au centre des îles avec toute une variété de falaise noire ou de coulée basaltique se jetant dans la mer en retranchant les plages de sable noir de leurs côtes. Les grottes et canaux sont abondants, surprenants, voir dangereux. Ces falaises et grottes naturelles sont difficiles à voir et constituent des cachettes parfaites pour des pirates. Ces falaises s’effacent à certains endroits pour laisser place à de grandes plages de sable fin et blanc. Sur ces plages sont bâties les différentes villes portuaires de la région. L’eau est généralement si bleu et pure qu’on peut apercevoir les hauts fonds et récifs. Près des ports, par contre, l’eau a tendance à être brune ou verte dû à la pollution des marins.

D’innombrables espèces de poissons peuplent ces eaux et se réfugient dans les barrières de corail qui bordent les îles, créant de magnifique lagune favorable aux perlières. Certains vont jusqu’à dire que jamais personne ne réussira à surpêcher cette région due à l’abondance de la faune marine. Plusieurs types de requins habitent aussi ces eaux dont une espèce qui semble avoir développé un goût pour la chair humaine. Les pirates de la région se servent de cette espèce pour faire justice aux mutins ou à leurs ennemis. Des milliers de tortues marines habitent aussi ces eaux, ainsi que d’innombrables espèces de crustacés. Plusieurs marchands honnêtes habitent la région pour faire le commerce de ces crustacés.

Société/Culture : 
Le Duché d’Anguille est un front utilisé par des Seigneurs des Pirates pour éviter les représailles. La plupart des pays ne croient pas que les trois Ducs d’Anguilles sont en fait les trois Seigneurs des Pirates les plus craints de toutes les mers. La plupart des marins et marchands évitent les environs comme la peste, parce qu’ils reconnaissent que la région est pleine de dangers.

Les pirates se servent des grottes et des falaises pour se cacher pendant que les bateaux approchent puis se lancent à leur poursuite lorsque les navires arrivent assez près. Les seuls marchands qui osent traiter avec les ports d’Anguilles sont ceux qui ont la permission de porter un drapeau d’un des trois ducs. Les utilisateurs de ces drapeaux doivent faire attention car ceci n’est pas une protection sans fautes. Les trois ducs sont des rivaux et attaquent les vaisseaux portant les couleurs des autres ducs.

Le Duché d’Anguille a été établi il n’y a pas si longtemps par trois Seigneurs Pirates qui y opéraient. L’Imperium avait commencé une série de représailles contre les pirates de la région. Deux des Seigneurs Pirates virent indépendamment la situation comme étant le moment parfait pour rassembler la population pirate sous une bannière. Une guerre “civile” s’en suit.

À la fin, Cais Raquius (connu sous le nom de Rakham) et James Teach (Barbe-Rousse) sortirent de cette guerre comme les vainqueurs. Ils avaient réussi à unir le plus de différents groupes de pirates sous leurs règnes. Ils perçurent alors du pouvoir de l’un et l’autre comme une menace et la guerre entre les deux seigneurs recommença à nouveau.

Au bout de deux ans, les deux seigneurs pirates étaient si affaiblis qu’il eut été facile pour un nouveau venu, le Capitaine Henri Morgane, de leur voler un peu plus du tiers de leur pouvoir. Celui-ci avait plusieurs avantages sur les autres pirates, entre autres, il avait accès à des bateaux beaucoup plus gros ainsi que des canons. Ce jeune Seigneur Pirate était originaire de La Rochelle.

Après une autre année de conflits sans vainqueur, Caius Raquius, un ancien général de l’armée Impériale, décida de rassembler ses rivaux. Tous les trois partageaient l’avis que la guerre avait assez duré et que les marchands avaient trop oublié la terreur des pirates. Ils se divisèrent les terres et les navires restant équitablement et s’établirent comme “Ducs” du nouveau Duché d’Anguille.

Ils laissèrent entendre à tous les pays que trois valeureux héros, Caius Raquius, James Teach et Henri Morgane, avaient vaincu les pirates et s’étaient établis comme dirigeants. Les pays voisins ne se doutèrent aucunement que ces trois “héros” étaient en fait les terribles pirates : Rakham, Barbe-Rousse et Le Corsaire. La plupart des pirates sous leur ordre ignorent totalement que les Seigneurs des Pirates et les trois Ducs sont les mêmes personnes. L’opinion publique est que les trois Ducs sont plus des hôtes involontaires aux pirates dans leur port, ce qui force ceux-ci à garder au moins un modicum de civilité et aide les ducs à cacher leur vraie nature à tout envoyer des autres nations.

Chacune des trois Îles majeures est dédiée à l’un des trois Seigneurs, et chaque Seigneur contrôle aussi au moins deux autres îles plus petites. Ces îles sont laissées aux pirates qui les utilisent en tant que repaires. Les trois îles majeures ont chacune une grande ville. Ces villes tournent surtout autour du commerce et, bien que ce ne soit pas toute la population de ces villes qui sont pirates, tous les habitants ont au moins un contact plus ou moins rapproché avec le piratage.

Les habitants d’Anguilles ne se font aucune illusion et sont tout à fait conscients que ce sont les pirates les vrais maîtres de la région. Ils sont bons pour le cacher. Après tout, toute leur économie et leur façon de vivre tournent autour des pirates. Même un simple aubergiste a beaucoup plus d’argent à son nom que la plupart des citoyens normaux des autres nations. Les pirates, après tout, ne sont pas reconnus pour leurs économies! Une immense partie de l’argent volée en mer vient donc se retrouver dans les poches des citoyens de l’une des trois grandes villes.

Les pirates se séparent dans leur allégeance entre l’un des trois Seigneurs. Ces derniers, à leur tour, ont un certain code d’honneur entre eux. Ce qui ne les empêcherait pas de se battre l’un contre l’autre si la situation se présentait. On peut considérer l’étiquette de cette façon : la seule personne qui peut faire du mal à un pirate est un autre pirate.

C’est donc possible pour un témoin de voir deux bateaux pirates non affiliés ensemble de coordonner une attaque contre un navire de guerre, seulement pour s’entre attaquer une fois celui-ci hors d’état de nuire. Les Seigneurs Pirates sont les maîtres absolus de leurs “clans”. Les seconds dans la hiérarchie se retrouvent des commodores, appelés Comtes, qui ont à leurs noms plusieurs bateaux, chacun ayant un capitaine. Donc, la flotte pirate, une fois tout assemblée, peut être très impressionnante. Si bien que même l’Imperium y pense deux fois avant d’attaquer un pirate dans les eaux d’Anguille.

Il n’y a pas seulement les pirates des Seigneurs qui parcourent les eaux d’Anguille par contre. Plusieurs pirates indépendants y font affaire, ceux-ci se font avertir de ne pas rester longtemps sans offrir d’allégeance. À part les pirates, on y retrouve des navires marchands, la plupart étant sous le contrôle l’un des trois Ducs. Bien sûr, on y retrouve aussi des bateaux de pêche, les eaux de la région étant riches en poissons rares, mais aussi en épaves emplies d’or et de richesses.

Régions : 

La Chalière : L’Île de La Chalière est le domaine d’Henri Morgane, Duc de La Chalière. L’architecture et l’allure générale de sa ville principale, Aubois, sont comme une copie conforme de Chalon; la ville reine de La Rochelle. On peut y voir partout des hommages à la ville natale de Morgane. La même attitude joviale y règne et l’Ile entretient de bons liens diplomatiques avec La Rochelle.

Les pirates sous le Corsaire sont tous des gentilshommes, et l’on y retrouve un nombre très haut de pirates féminins, comparativement aux autres clans. Les pirates sous Corsaire sont de bons vivants et sont généralement généreux envers leurs victimes. Ceux-ci ne coulent pas les navires et ne tuent pas l’équipage pour rien, les femmes ne sont pas touchées et les enfants sont épargnés et même sauvés lorsque le navire ennemi coule. Plusieurs pirates de La Chalière étaient de ces enfants que leurs sauveteurs ont adoptés et élevés.

Caisson : Le domaine de James Teach, aussi connu sous le nom de Barbe-Rousse. Teach est le plus sanguinaire des trois Seigneurs et c’est souvent à cause des pirates sous son emploi que ceux-ci ont mauvaise réputation.

L’île a une grande ville, Rotterford. La ville est généralement très sale, les bâtisses construites avec du bois souvent venu d’épaves coulées par les Pirates. Les rues ne sont pas pavées et sont remplies de déchets. La ville a une odeur particulièrement nauséabonde qui n’est guère enrichie par les nombreux vaisseaux des marchands d’esclaves venus y vendre leur marchandise. La ville est reconnue pour son ouverture à tous bien, que ce soit des esclaves, de l’alcool, des armes ou tout autre bien qui pourraient être illégaux dans une autre nation.

Les visiteurs qui viennent acheter sont les bienvenus, mais ils doivent s’attendre à côtoyer des pirates qui ne cherchent rien de mieux qu’une bagarre pour mettre un peu de piquant pendant leur pied-à-terre. Les pirates de Caisson sont généralement plus nombreux que ceux qui sont sous les ordres de Corsaire ou de Rakham, mais ils sont beaucoup moins disciplinés et savent très peu coordonner leurs efforts. Les rumeurs sous-entendent que les excès de colère des hommes de Barbe-Rousse ne sont que des enfantillages comparés à celles de leur chef.

Aqua-Légius :  Le domaine de Caius Raquius, connu sous le pseudonyme de Rakham. L’île a deux grandes villes Mineia et Avernus. Mineia est la ville portuaire et Avernus est la ville où réside le Duc Raquius, Duc de Legius.

Les villes sœurs ont une architecture clairement impériale et, bien qu’elles n’ont pas toutes les commodités qu’une citée Impériale, celles-ci ont l’eau courante, des maisons de bains et des égouts à ciel ouvert. L’atmosphère y est très civile et l’on pourrait écrire un livre sur les formes d’adresse que l’on doit utiliser pour les différents postes et paliers.

L’attitude générale de la population et des pirates qui y font affaire est très “affaire”. Ils considèrent leurs actes simplement comme d’ordre professionnel. Les pirates de cette île se sont inventé des titres de noblesse qui reflètent ceux de l’Imperium. En réalité, tous les préfets et autres nobles de l’île ne sont que des généraux pirates sous les ordres de Rakham.

Coutumes : 
Des coutumes venant de tous les coins du monde peuvent y être trouvées, allant des coutumes Rochelloises à celles des Dracs.

Avant d’aller en mer ou toute aventure dangereuse, les pirates ont coutume de faire une série d’offrandes à tous les dieux qu’ils connaissent. De cette façon, un pirate ne peut se tromper.

Habillement :
L’habillement dépend surtout de quel clan fait partie le pirate. Les pirates sous Corsaire choisissent plutôt la mode Rochelloise ou encore Firenzienne. Les pirates sous les ordres de Rakham suivent un peu plus la mode Impériale, et sont les pirates les plus armurés des îles. Ils sont considérés par leurs confrères comme suicidaires dus au poids de leur armure et des chances de noyade s’ils tombaient à l’eau. Les pirates de Barbe Rousse s’habillent comme bon leur semble, la plupart portent les vêtements de leurs victimes antérieures.

Religion :
On pourrait dire que les pirates de la région sont adeptes de toutes les religions. En effet, les pirates sont si superstitieux que dès qu’ils entendent parler d’une religion, ils vont commencer à en prier le dieu, juste au cas où ce serait le bon. Par contre, quelques fois la religion d’origine est tellement mélangée qu’on peut difficilement la reconnaître.

En plus des panthéons des autres pays, les pirates ont leur propre panthéon de dieux à apaiser. Les sages qui se sont penchés sur le sujet se demandent ou les pirates trouvent le temps d’exercer leur profession avec toutes ces listes de dieux à apaiser.

Mirrhea : Déesse des océans, de la mer et de l’eau, elle est aussi la maîtresse des noyés. Chaque marin se considère comme étant sien et a une peur affreuse de sa jalousie. Un marin qui suit Mirrhea n’osera jamais rester sur terre ferme trop longtemps de peur d’attirer son attention et la femme d’un marin ne voyagera jamais en mer, de peur que Mirrhea n’éprouve de jalousie envers la pauvre femme.

Histoire :
Il y a longtemps de cela, les îles d’Anguille étaient peuplées par une race très avancée d’hommes lézard, qui auraient un lien de parenté avec les Dracs actuels. Ces créatures avaient construit sur l’île d’immenses temples et de somptueux palais, pour des dieux maintenant oubliés. Ces structures sont maintenant en ruine et négligées, sinon abusées par les habitants.

Pour une raison inconnue jusqu’à maintenant, les hommes lézards ont disparu complètement des îles il y a longtemps. Les historiens se disputent la période de temps exacte certain affirmant que la disparition de ce peuple a eu lieu, il y a 300 ans. Pendant que d’autres affirment un millénaire.

Les îles furent ensuite utilisées par l’Imperium pour y envoyer leurs prisonniers. Après une rébellion sanglante, les îles gagnèrent leur indépendance, il y a de cela environ 100 ans. Au cours du centenaire qui suivit, les habitants des îles vinrent à dépendre de plus en plus sur le piratage. Petit à petit, la prospérité des îles augmenta et transforma en véritable paradis de pirates.

Il y a de cela une vingtaine d’années, ceux qui devinrent les Ducs d’Anguille commencèrent leur lutte acharnée pour le pouvoir. Depuis, les îles sont plus prospères que jamais. Grâce aux ducs, les pays environnants pensent deux fois avant de déclarer la guerre contre ces îles qui ont beaucoup d’influence économique malgré leur grandeur.

Légendes :
Chacune des Îles d’Anguille a au moins un trésor de caché sous sa surface : richesse qui a été amassée au cours des années par les pirates. Selon les légendes, il existe près de cet endroit une île qui n’apparaît qu’une ou deux fois par année. Cette île aurait au moins dix trésors ensevelis sous sa surface. Les hommes lézards auraient des secrets enfouis dans leurs temples et palais. Certains disent que ce serait de la magie ou encore des objets enchantés alors que d’autres prétendent qu’en réalité, les hommes lézard veillaient sur des démons.

Un pirate qui n’a pas la chance de demander le pardon pour tous ses péchés avant de mourir revient hanter les vivants. Une éternité de souffrance sera arrachée à son âme en échange de tout le mal qu’il aura fait sur la terre. Même les dieux du mal n’ont aucune place pour des êtres aussi infâmes.

Rumeurs :
Henri Morgane, Le Corsaire, serait un des servants sinon un des complices du Cardinal de Manlieu de La Rochelle. Beaucoup notent que les voyages organisés par son éminence près de ses eaux ne rencontrent jamais de pirates. Par contre, les bateaux qui pourraient causer des ennuis au cardinal rencontrent souvent des ennemis. On cite aussi l’arrivée de la flotte de Morgane pour sauver la marine Rochelloise lorsque celle-ci avait été embusquée par des navires Firenziens lors de la bataille de Pranion.

Barbe-Rousse aurait un esprit tactique exceptionnel. La réputation de pirate cruel et ignoble qu’il présente à ses collègues serait une ruse pour déséquilibrer ceux-ci. Il semblerait que Barbe-Rousse est en train de regrouper ses forces pour arracher le pouvoir à ses rivaux.

Caius Raquius serait en réalité un informant et un espion impérial envoyé avec la missive de garder les habitants d’Anguille sous contrôle. Certains vont jusqu’à dire qu’il aurait l’intention de retransformer les îles en colonie de prisonniers comme elles l’étaient originalement.

Métier/Classes :
Les guerriers sont très communs dans les îles d’Anguilles. Une vie de pirate est propice aux aptitudes de cette classe et les équipages de bateaux sont toujours à la recherche de bons bras. Les voleurs sont assez communs attirés par l’histoire ancienne des îles d’Anguille. Ils deviennent des experts en archéologie. D’autres, appelés loups de mer, sont des rôdeurs qui se spécialisent en tout ce qu’il y a de nautique. Les paladins sont inconnus dans les îles; celles-ci ne donnent pas la chance à ses habitants de gagner les grands idéaux moraux qui font du paladin un défenseur de la loi et du bien.

Chaque équipage comprend au moins un mage, et parfois aussi d’un apprenti. Les capitaines sont devenus tellement dépendants de leurs mages que lorsqu’il arrive une mésaventure à celui-ci l’équipage se sent handicapé. Les mages sont donc très recherchés dans les îles d’Anguilles et sont très bien payés par leur capitaine.

La plupart des navires d’Anguilles contiennent également un prêtre appelé «Surgeon». La plupart des prêtres d’Anguilles se choisissent un dieu en particulier sans pour autant oublier les autres. Les gens d’Anguilles ont des centaines de dieux, certains véritables et d’autres fictifs, alors les prêtres ont intérêt à en choisir quelques-uns, question de s’éviter des maux de tête. Étant donné qu’il n’existe aucun moyen de confirmer quelle religion est la bonne (à part mourir), mieux vaut être prudent et les prier tous.

Les voleurs sont aussi très populaires dans les équipages des bateaux pirates. Ce sont eux qui trouvent les bateaux à attaquer, et aussi eux qui manient les balistes et canons des différents navires. Les capitaines misent beaucoup sur leur dextérité.

Monstres :
Les eaux d’Anguilles sont littéralement infestées de monstres et d’espèces marines tels les Diables de mer et les trolls marins. L’état des eaux était bien pire il n’y a pas si longtemps. Certains chuchotent que les Princes Pirates d’Anguilles seraient affiliés aux royaumes marins des Diables des mers et autres monstres des profondeurs.